Il s’agit de l’une des avancées majeures du projet de loi : la création d’une enveloppe unique d’épargne retraite permettant à terme, de regrouper tous les supports financiers dédiés à cet objectif. Par Emmanuelle Gerino*

La loi Pacte va constituer une étape majeure dans le développement de l’épargne retraite en France. Le projet a été présenté, le 18 juin 2018, devant le Conseil des ministres et sera discuté au Parlement à la rentrée. Si l’on ne connaît donc pas encore les modalités définitives du texte, l’un de ses principaux objectifs est clair : inciter les ménages français à orienter une partie de leur épargne vers les produits dédiés à la préparation de la retraite. Beaucoup d’entre eux savent qu’ils ne pourront se contenter du système de retraite par répartition pour conserver un niveau de vie satisfaisant. Mais anticiper de manière optimale sa future retraite sur le plan financier reste encore un sujet obscur pour la plupart de ceux qui sont encore en activité.
Le projet gouvernemental vise ainsi à créer, auprès des salariés français, une vraie culture de l’épargne dirigée vers un objectif de long terme. Il s’agira également de rendre les produits d’épargne retraite plus lisibles, mais aussi plus performants et mieux diversifiés que ceux existants. En clair, une épargne pas seulement investie sur des fonds monétaires à la rentabilité très faible, voire négative !

Actuellement, plusieurs dispositifs existent (PERCO, PERP, Madelin etc.) sans qu’il soit possible de transférer son épargne de l’un à l’autre. Ce sera justement la vocation des nouveaux plans d’épargne retraite afin que les salariés puissent détenir une enveloppe globale unique. Comme une carrière professionnelle n’est pas toujours un long fleuve tranquille, tous les comptes d’épargne retraite ouverts dans différentes entreprises, voire dans différents pays, pourront ainsi être regroupés à terme, dans un seul dispositif. Il paraît, en effet, essentiel d’assurer la transférabilité des différents plans d’épargne retraite, afin de permettre aux salariés d’avoir une vue globale et de garder la main sur l’ensemble de leurs actifs destinés à préparer leur retraite.

Source : La tribune 24/08/2018
*Par Emmanuelle Gerino, présidente d’Interselection AA

0 commentaires

Déposer un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *